Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 21:51

Le huit février 1962 une grande manifestation est organisée par le parti communiste français et d'autres organisations de gauche dans les rues de Paris pour protester contre la poursuite de la guerre en Algérie et contre les agissements de l'OAS, qui avait posé dix bombes dans la ville la veille.

Mais comme l'Etat d"urgence avait été décrété ce rassemblement fut interdit, et le préfet de police Maurice Papon donna l'ordre de réprimer cette manifestation. C'est à la fin de cette manifestation que la police charge les manifestatnts qui commencaient à se disperser et les poursuit jusque dans la station de métro de Charonne, se livrant au passage à des actes de violence très graves. La bousculade entraîne la chute de plusieurs personnes piétinées dans la cohues et les coups de la police sont violents.

Huit personnes sont mortes ce jour là, et une neuvième quelques semaines plus tard à l'hopital des suites de ses blessures, des dizaines de bléssés sont secourus.

Cet événement est sans doute un des plus grave de la Guerre d'Algérie à s'être déroulé sur le sol national, il met en évidence le fort courant anti-guerre qui existait en France à ceette époque autant que l'acharnement du gouvernement à montrer à tous que la situation ne devait pas servir de prétexte à une déstabilisation de régime. Encore aujourd'hui on n'est pas certains de savoir si cette répression fut véritablement décidée, dans sa violence, par de hauts fonctionnaires. Pour certains c'est un e erreur d'appréciation du commissaire de police sur place, pour d'autre un gage du gouvernement donné à l'extr^me droite pour lui faire comprendre que le rempart contre le communisme était assez fort et affaiblir ainsi le courant, de plus en plus puissant, qui se développait dans les forces de l'ordre et dans l'armée.

Toujours est-il que ce massacre toucha énormément les francais qui montrèrent au gouvernement leur désaccord avec un telle politique, quelques jours plus tard. Encore aujourd'hui cet vénement marque l'inconscient collectif même s'il n'eut finalement, sans doute que peu d'impact sur la fin de la guerre ou sur l'attitude de la police.

Partager cet article

Repost 0
Published by Amalkhan - dans Ephéméride
commenter cet article

commentaires

Profil

  • Amalkhan
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.

Bienvenue

Voici un blog qui vous présente une certaines quantité d'information sur des sujets très divers. Utilisez la colonne ci-contre pour accéder aux thèmes et articles qui vous intéressent.

Attention

Ce blog est en pleine refonte, certains articles et certaines catégories vont disparaître et d'autres vont apparaître, d'autres encore vont être modifiés dans les mois à venir.