Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 22:56

A cette date la Conférence de Yalta se termine. Elle rassemblait les dirgeants des trois grandes puissances qui allaient gagner le guerre côté européen, Roosevelt pour les Etats Unis, Staline pour l'URSS et Churchill pour le Royaume Uni.

Ces trois homems se mirent d'accord pour se partager l'Europe en sphères d'influence, créant ainsi dès 1945, de facto, une partition du continent entre Est et Ouest qui allait durer jusqu'à la fin des années 1980, même si la rupture officielle ne fut consommée que quelques années plus tard.
Cette partition laissait aussi présager d'autres partitions à d'autres échelles, celle de l'Allemagne lors de la conférence de Postdam et celle du monde entre deux blocs durant la guerre froide.

Lors de cette conférence c'est donc le sort de l'Europe et du monde pour le demi-siècle suivant qui a été décidé, et encore aujourd'hui nous devons vivre avec les conséquences indirectes des décisions prises ce jour là.

Repost 0
Published by Amalkhan - dans Ephéméride
commenter cet article
10 février 2009 2 10 /02 /février /2009 17:38

Le 10 février 1904 éclate le conflit ouvert entre le Japon et la Russie qui couvait depuis plusieurs années, qui menaçait fortement depuis quelques jours. Dans les jours précédents les affrontement entre la marine japonaise et la marine russe s'étaient multipliés.

Ces deux pays s'affrontaient à propos de la Chine et de la Corée, leurs deux impéralisems étant rivaux dans cette région. Ce jour là, la flotte japonaise coule 7 navires russes ancrés à Port-Arthur en Mandchourie (la base navale principale des russes dans cette région) et 8000 soldats japonais débarquent en Corée marchant vers la capitale Séoul.

Le 2 janvier 1905 la garnison russe capitule à la base navale de Port Arthur. Le 27 mai, la Russie subit une cuisante défaite à la bataille navale de Tsushima (35 navires russes perdus sur 38) face à la flotte japonaise, soutenue par des conseillers anglais.

Le 5 septembre 1905, la Russie signe avec le Japon le traité de Portsmouth mettant fin à près de deux années de conflits. La Russie est contrainte de céder au Japon toute sa zone d'influence en Corée et en Mandchourie du Sud.  Le régime tsariste sort ébranlé de cette guerre, il s'en suivra les premières révoltes en Russie avec la formation des premiers soviets. C'est donc la première démonstration de l'affaiblissement de cette puissance. Mais ce conflit révèle aussi une nouvelle grande puissance militaire : le Japon. a L'exception des Etats Unis toutes les autres puissance smondiales étaient européennes, le Japon n'étant reconnu qu'en tant que plus puissant pays asiatique. Par cette guerre où un pays européen est vaincu par un pays appartenant à un autre continent, le Japon prouve sa volonté de jouer dan sla cour des grands.

Depuis le début de l'ère Meiji et son ouverture au monde la Japon ne cessait de se développer, il prouve par cette guerre qu'il est arrivé au niveau de certaine spuissances européennes. Cette victoire l'encouragea plus tard à entrer dans la deuxième guerre mondiale (contree l'Allemagne et aux côtés de la France et de la Russie) puis à tenter l'invasion de la Chine et de tout le Pacifique lors des années 1930-0940.

C'est donc une date importante que ce 10 février 1904, il marque la naissance officielle d'une nouvelle puissance, le Japon, car plus que la victoire, c'est la conscience du Japon de sa capacité militaire, donc sa confiance en lui qui lui fait déclarer la guerre, qui compte dans ce conflit.

Repost 0
Published by Amalkhan - dans Ephéméride
commenter cet article
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 22:05

A cette date, alors que tout semble perdu pour les confédrés le général LEE prend la tête des armées. Ce n'est qu'un petit épisode de la guerre mais il est lourd de sens car il paraît incroyable que cet homme, qui fut le plus brillant stratège des armées du sud lors de la guerre de cessession opposant les Etats du Sud des Etats Unis aux Etats du Nord (pour des raisons bien plus compliquées que le simple problème de l'escalvage trop souvent avancé comme cause unique de la guerre), ne fut nommé à ce poste qu'à cette date.

Il s'agissait en réalité d'un acte désespéré de la part des confédérés (comme ils en firent beaucoup à la fin de la guerre qui s'acheva quelques mois plus tard) pour tenter de reprendre pied dans un conflit qui leur échappait de plus en plus. S'il n'arrive au pouvoir qu'à ce moment là c'est en raison de ses opinions, car le général Lee n'a combattu dans les armées du Sud que parce qu'il en était originaire, et après bien des hésitations, car il semble bien qu'il ne fut pas un esclavagiste très convaincu et qu'il ne souhaitait pas la division des Etats Unis, et encore moins une guerre civile.

C'est lui qui quelques semaines plus tard donnera sa reddition sans condition au général Ulysses Grant, marquant ainsi officiellement la fin d'une guerre qui en réalité était perdue pour les confédrés depuis deux ans. Il dut donc porter le fardeau d'une défaite dans une guerre qu'il avait voulu éviter, et se rendre au nom d'un camp qui défendait des idées qui n'étaient pas vraiment les siennes; juste en raison de sa position acquise alors que la situation était déjà désespérée.

Repost 0
Published by Amalkhan - dans Ephéméride
commenter cet article
8 février 2009 7 08 /02 /février /2009 21:51

Le huit février 1962 une grande manifestation est organisée par le parti communiste français et d'autres organisations de gauche dans les rues de Paris pour protester contre la poursuite de la guerre en Algérie et contre les agissements de l'OAS, qui avait posé dix bombes dans la ville la veille.

Mais comme l'Etat d"urgence avait été décrété ce rassemblement fut interdit, et le préfet de police Maurice Papon donna l'ordre de réprimer cette manifestation. C'est à la fin de cette manifestation que la police charge les manifestatnts qui commencaient à se disperser et les poursuit jusque dans la station de métro de Charonne, se livrant au passage à des actes de violence très graves. La bousculade entraîne la chute de plusieurs personnes piétinées dans la cohues et les coups de la police sont violents.

Huit personnes sont mortes ce jour là, et une neuvième quelques semaines plus tard à l'hopital des suites de ses blessures, des dizaines de bléssés sont secourus.

Cet événement est sans doute un des plus grave de la Guerre d'Algérie à s'être déroulé sur le sol national, il met en évidence le fort courant anti-guerre qui existait en France à ceette époque autant que l'acharnement du gouvernement à montrer à tous que la situation ne devait pas servir de prétexte à une déstabilisation de régime. Encore aujourd'hui on n'est pas certains de savoir si cette répression fut véritablement décidée, dans sa violence, par de hauts fonctionnaires. Pour certains c'est un e erreur d'appréciation du commissaire de police sur place, pour d'autre un gage du gouvernement donné à l'extr^me droite pour lui faire comprendre que le rempart contre le communisme était assez fort et affaiblir ainsi le courant, de plus en plus puissant, qui se développait dans les forces de l'ordre et dans l'armée.

Toujours est-il que ce massacre toucha énormément les francais qui montrèrent au gouvernement leur désaccord avec un telle politique, quelques jours plus tard. Encore aujourd'hui cet vénement marque l'inconscient collectif même s'il n'eut finalement, sans doute que peu d'impact sur la fin de la guerre ou sur l'attitude de la police.

Repost 0
Published by Amalkhan - dans Ephéméride
commenter cet article
7 février 2009 6 07 /02 /février /2009 22:33

Il y a maintenant 17 ans l'Europe se mettait enfin d'accord pour faire un grand pas de plus vers son unité avec la signature des accords de Maastricht.

C'était la mise en place de l'Union Européenne avec la création de communauté européenne, de l'union économique et monétaire (qui donnera naissance à la zone euro quelques années plus tard), de la politique étrangère et de sécurité commune (qui reste encore en grande partie à renforcer mais dont des bases existent), et du renforcement d'une coopération judiciaire et pénale.

Ce nouvel élan dans la construction européenne, qui arrivait juste après l'éffondrement du bloc de l'est, allait permettre de nouveaux élargissement de la structure de l'Union Européenne vers l'Est avec l'entrée de très nombreux pays, anciennement neutres ou communistes. Mais aujourd'hui ce traité, malgré ses modifications, en particulier lors du traité de Nice, peine à organiser correctement une Europe à 27 alors qu'il avait été conçu pour 12. Il semble donc qu'il faille de nouveau trouver un traité organisant l'Europe, qui soit le fruit d'un dialogue approfondit entre les nations, ce fut le sens du traité constitutionnel proposé aux français, mais qui fut refusé car ne correspondant visiblement àla vision que se fait le peuple de l'Union, et passé avec quelques modifications de surface et contre le vote des français donc lors de sa ratification par le Parlement.

C'est donc un anniversaire très important pour l'histoire de la construction européenne que nous fetons aujourd'hui mais il devrait nous amener à réfléchir sur l'avenir de cette organisation et sur les progrès que la démocratie doit encore faire dans cette structure.

Repost 0
Published by Amalkhan - dans Ephéméride
commenter cet article
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 22:23

Bon d'accord, c'est facile et j'avais déjà parlé de cet événement il y a quelques jours mais je ne peux vraiment pas laisser passer ça.

Secoué par l'affaire Stavisky, Edouard Daladier fait l'erreur de limoger le préfet de police Chiappe, "enfant chéri" de l'extrême droite française anti-parlementaire et antisémite (Stavisky est vu comme un juif russe et donc bolchevik qui plus est) et provoque leur colère. Le 6 Février 1934 leur manifestation dégénère lorsqu'elle s'approche du parlement et se transforme en combats de rue aux abords de celui-ci. Les affrontements ont fait 16 morts et plus de 2000 bléssés.

Le colonel de la Roque refuse alors d'aller jusqu'à renverser le parlement et décide de retirer ses croix de feu de la manifestation. Mais cela a suffit à faire peur à la gauche qui s'ets unie quelques jours plus tard pour faire face au puissant courant nationaliste français, ce qui a plus tard abouti à la création du Front Populaire.

C'est donc un grand événement de l'histoire politique française que nous célébrons aujourd'hui, nous nous souvenons de la tentation nationaliste et raciste qui a finalement été repoussée.

Repost 0
Published by Amalkhan - dans Ephéméride
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 22:59

A cette date, la France signe l'armisitice face à l'Allemagne de Bismark, pour 21 jours officiellement mais les combats ne reprirent jamais. Le siège de Paris organisé par les troupes allemande se finissait le lendemain et quelques jours plus tard Léon Gambetta, qui avait fuit Paris en ballon pour aller chercher des troupes de renfort démissionnait du gouvernement.

La France, vaincue lors d'une guerre décidée par l'Empereur Napoléon III, allait accepter la perte de l'Alsace et d'une partie de le Lorraine lors du traité de Francfort signé le 1 mai 1871. Cette perte, jamais acceptée dans la réalité, allait être la cause de bien des maux plus tard, puisque l'esprit de revanche fut en grande partie responsable de la course à l'armement entre la France et l'Allemagne, qui finit par déclencher la première guerre mondiale (même s'il n'en est pas la seule cause). De plus le rôle de l'armée dans la nouvelle République qui se créait allait être tel, que lors de l'affaire Dreyfus certains allaient argumenter sur le fait que même s'il y avait erreur il ne fallait pas le dire pour que l'armée, qui allait un jour ou l'autre être nécessaire pour reprendre les départements perdus (qui apparaissaient grisés sur les cartes), ne soit pas déconsidérée. Enfin, plus proche de ces événements, cette "capitulation" qui ne portait pas son nom  allait provoquer la révolte des parisiens et de la garde nationale, qui avaient subit un si long siège dans l'espoir d'obtenir des compensations et qui virent les allemands entrer dans Paris. Ils formèrent la Commune, qui marque encore aujourd'hui les esprits de toute la gauche radicale française et qui provoqua non seulement la fuite du gouvernement à Versailles, mais aussi la peur du peuple parisien dans les élites, qui supprimèrent le poste de maire de la ville qui ne fut recréé qu'un siècle plus tard.

En berf, l'événement dont je vous parlais semble n'être qu'une péripétie dans la guerre de 1870-1871 puisqu'il n'en est ni le début, ni la vraie fin, mais ses conséquences, directes et indirectes eurent des répercussions pendant très longtemps, c'est l'acceptation pour la France, après des mois d'aveuglement, de sa défaite.

Repost 0
Published by Amalkhan - dans Ephéméride
commenter cet article
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 18:49

Le 25 janvier 1945 le camp d'Auschwitz était libéré par les soviétiques. Contrairement à ce que l'on pourrait croire les alliés ne découvraient pas alors les ralités de l'holocauste, même si ils y étaient confrontés pour la première fois aussi directement et frontalement.

Depuis des mois ils possédaient des informations sur ce qui se passait, des photos aériennes du site, et des autres camps d'extermination, mais la population, et les soldats, n'avaient entendu que des rumeurs jusque là. C'est pour cela que cette date a été choise pour être celle de mémoire de l'holocauste.

Plus que jamais aujourd'hui il convient de se souvenir de ces événements tragiques, car on voit en Allemagne, mais aussi en Italie, en France et dans d'autres pays un courant d'extrême droite de plus en plus puissant, et parfois violent, assumant d eplus en plus son antisémitisme, basé sur des arguments déprimants (ainsi plus de 10% des italiens se déclarent antisémites car ils trouvent les juifs pas assez patriotes, ou bien parce qu'ils trouvent qu'ils réussissent trop bien). Il semble que la politique d'Israël, un Etat, soit pour un nombre croissant de personne une raison inataquable pour être antisémite! Ainsi le refus de respecter les droits de l'Homme et l'égalité de la part d'un pays peuplé de juifs justifierait que l'on ne les respecte plus chez nous? Il serait honteux qu'ils ne les respectent pas et normal pour nous de ne plus les respecter? Je ne comprends pas la logique d'un tel raisonnement.

Plus que jamais, face à l'actualité (y compris de l'Eglise), il semble impérieux de se souvenir de ce jour où le monde a pu mettre une image sur l'enfer.

Repost 0
Published by Amalkhan - dans Ephéméride
commenter cet article
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 22:02

Pour une fois ce n'est pas un évènement historique que je célèbre mais un homme. Le 26 janvier 2000 Jean Claude Izzo s'éteignait.

Cet auteur, et poète, que je continue à considérer comme un grand nom français de ces dernières années disparaissait, et avec lui une certaine image de Marseille s'éteignait. Je ne suis pas marseillais mais à travers sa célèbre trilogie Total Khéops, Chourmo et Solea, il a su me faire aimer une ville, une ambiance, une façon de penser qu'il semblait aimer plus que tout et qui disparaît.
Il était un des fondateur du festival de Saint Malo "Etonnant voyageur" et un ami de Salvatore Lombardo, que j'ai cité il y a peu. Et il est vrai qu'à travers ces livres il m'a fait découvrir bien des horizons, tous à Marseille, et même des horizons musicaux. Pour les amateurs vous aurez remarqué que chacun de ses livres est un titre musical, de rap pour le premier (IAM), de reggae marseillais et occitan pour le deuxième (Massilia Sound System) et de jazz pour le troisième (Miles Davis), trois univers très différents que j'ai su aimer grâce à sa passion. Horizons littéraires aussi bien sûr, car à travers les lectures de son héros Fabio Montale on découvre toute une littérature provençale que j'ignorais totalement, dont certains félibriges interessants.

Bref c'est un grand auteur français qui s'éteignait voila neuf ans déjà, et un amoureux de Marseille, sa ville, qui savait communiquer ce sentiment à tous ses lecteurs.

Repost 0
Published by Amalkhan - dans Ephéméride
commenter cet article
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 11:12

Beaucoup de morts significatives dont on devrait se souvenir le 21 janvier mais j'ai choisi pour cette année celle de Lénine en 1924.

Le père de la révolution russe de 1917 et de l'URSS mourrait d'une longue maladie qui l'avait obligé à limiter ses activités dès 1922. Il avait mis en place un système politique basé sur la dictature du parti communiste mais avait fait des concessions économiques face aux réalités sur le terrain.

Cet homme a gouverné la Russie communiste puis l'URSS jusqu'à sa mort, malgré sa maladie. Si son décès est important, ce n'est pas tant en raison de la fascination et du culte de la personnalité qui s'est organisé autour de son corps (dont on discute encore l'avenir aujourd'hui en Russie), mais parce qu'il laisse l'URSS sans successeur attitré.

Lénine aurait sans doute voulu que cela soit Boukharine qui lui succède, car il trouvait Staline trop violent et Trotski trop adminstratif. Sa mort ouvre un conflit pour sa succession qui dura jusqu'en 1927 entre Trotski et Staline, l'un étant le héros de la révolution et de la guerre civile, l'autre se présentant comme le disciple de Lénine tenant un discours modéré et simple. En 1927 Staline parvient donc à évincer Trotski et met en place sa dictature personnelle. Et l'URSS se trouve alors sous la botte d'un tyran violent comme l'avait vu Lénine.

Repost 0
Published by Amalkhan - dans Ephéméride
commenter cet article

Profil

  • Amalkhan
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.

Bienvenue

Voici un blog qui vous présente une certaines quantité d'information sur des sujets très divers. Utilisez la colonne ci-contre pour accéder aux thèmes et articles qui vous intéressent.

Attention

Ce blog est en pleine refonte, certains articles et certaines catégories vont disparaître et d'autres vont apparaître, d'autres encore vont être modifiés dans les mois à venir.