Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 09:18

Il semble que le Mazdéisme soit l’héritage de la vieille religion indo-européenne de cette époque, que l’on a déjà aperçue avec ses autels du feu. Le Zoroastrisme serait, selon certains, la réforme de cette religion effectuée par Zoroastre.

Il s’agit d’une religion monothéiste dont le nom dérive du mot « Mazda » (sage, omniscient en perse ancien), adjectif qualifiant systématiquement le nom du dieu suprême Ahura Mazda. La vie y est vue comme une longue lutte entre celui-ci (le bien) et Ahriman (le mal ou l’esprit destructeur). Leur lutte s’achèvera par le triomphe du bien et Zoroastre est un des sauveurs qui doit amener à ce salut de toutes les âmes.

Malgré ce monothéisme apparent, il reste de nombreuses traces du polythéisme qui a précédé la naissance de cette religion. On note par exemple que le dieu Mithra (dont le culte sanglant et orgiaque était déjà très répandu et populaire)  ne disparu pas de cette religion, mais fut subordonné à Ahura Mazda.

La religion s’appuie sur un livre sacré, l’Avesta, qui a aujourd’hui disparu sous sa forme primitive mais qui existe dans une forme rédigée entre le IIIe et le IXe siècle ap. J.-C, essentiellement sous les Sassanides dont j’aurais à reparler.

La lumière est très importante dans cette religion et le culte rendu à Ahura Mazda se fait sur un autel du feu, qui ne doit jamais s’éteindre. Il s’agit sans doute des autels déjà repérés en Bactriane et en Sogdiane dans les pages précédentes, si l’on admet que Zoroastre a vécu à cette époque là ou de leurs héritiers si l’on croit la légende déjà rapportée de ses origines bactriennes. Les prêtres ne s’en approchent que gantés et voilés pour ne pas les souiller par leur contact ou leur haleine.

Les pratiques mortuaires sont très différentes de celles des religions autour, en effet, dans le mazdéisme, il est interdit d’inhumer les corps ou de les incinérer, il faut les faire sécher au soleil ou dévorer par les bêtes sauvages, souvent les vautours. Pour cela on disposait les corps sur des « tours du silence », plates-formes enfermées dans des enceintes circulaires, dont on retrouve encore des traces aujourd’hui en Iran et que l’on peut également voir encore en fonction en Inde, chez les lointains descendants de cette religion, les Parsis.

Cette religion s’est particulièrement bien installée dans les régions sédentaires de Bactriane et du Sistan où Zoroastre aurait envoyé des disciples, des missionnaires, qui furent sans doute à l’origine de la très probable conversion d’une partie des Perses à cette religion. En Afghanistan cependant il semble que cela soit la forme non réformée, le Mazdéisme qui soit pratiqué au moins jusqu’à l’invasion achéménide (voir ci dessous).

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • Amalkhan
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.

Bienvenue

Voici un blog qui vous présente une certaines quantité d'information sur des sujets très divers. Utilisez la colonne ci-contre pour accéder aux thèmes et articles qui vous intéressent.

Attention

Ce blog est en pleine refonte, certains articles et certaines catégories vont disparaître et d'autres vont apparaître, d'autres encore vont être modifiés dans les mois à venir.