Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 14:21

Les Nouristanis

C’est un peuple à part, qui occupe le Nord-est du pays et qui n’a d’égal que de l’autre côté de la frontière avec le Pakistan. Ils ne portent ce nom que depuis un peu plus d’un siècle, lors de la conquête de leur territoire par l’infatigable unificateur de l’Afghanistan, le roi Abdul Rahman. Auparavant ont les appelait les « kafirs », les infidèles. Ils habitent aujourd’hui le « pays de la Lumière (de Dieu)»

Réfugiés dans les hautes vallées de l’Hindou Kouch depuis des siècles ils ont développé une culture très particulière et ne se considère pas comme un peuple, séparés par leurs différences linguistiques. Chaque vallée ou presque parle sa propre langue, parfois sans la moindre intercompréhension. Toutes sont très anciennes et contiennent des éléments iraniens et indiens. Elles sont certainement issues d’une langue indienne pré-védique. Leurs légendes se souviennent du passage d’Alexandre le Grand comme celles de nombreux autres peuples afghans. Kipling s’en est inspiré pour sa nouvelle « l’Homme qui voulu être roi », magnifiquement adaptée au cinéma par John Huston avec Sean Connery dans le rôle titre.

Ils vivent dans des maisons de bois sculptés, accrochées aux fortes pentes, serrées les unes sur les autres, les toits plats pouvant servir de terrasse et de chemin de circulation pour les maisons les surplombant. Leurs villages sont très difficiles d’accès et souvent bien protégés naturellement en raison des relations conflictuelles qu’ils entretenaient entre eux et avec leurs voisins de la vallée de la Kaboul.

Leurs tombes portaient des statues animales de bois (souvent un cheval) et l’inscription du nombre de musulmans tués par le défunt. En effet, bien qu’ils soient essentiellement agriculteurs et éleveurs, ils ne dédaignaient pas dans les siècles passés attaquer les caravanes faisant la route entre Kaboul et la passe de Khyber.

Depuis leur conversion forcée, ils ont perdu presque toutes leurs traditions préislamiques (travail du bois, sépultures particulières) mais gardent le goût de quelques détails et continuent à vivre dans leurs maisons de bois, qui ont impressionné de nombreux photographes qui en ont livré des clichés splendides.

 

Les Pachaïs

Ils vivent à l’ouest du Nuristan et parlent plusieurs dialectes selon leurs vallées, très différenciés par le temps et l’isolement. Il n’existe aucune intercompréhension entre ces dialectes. C’est cet isolement qui leur a permis de subsister face aux multiples envahisseurs qui ont traversé cette région. En effet, il s’agit d’un groupe indo-aryen, dont la présence sur ces terres doit dater de l’Antiquité au plus tard. Ils sont peut être les derniers descendants de peuples arrivés avec l’empire Kouchan, mais peuvent provenir de souches indiennes plus anciennes encore.

Ils ont une riche littérature orale et une tradition de concours de poésie entre vallée, qui a sans doute rencontrée celle des arabes et la tradition poétique persane, se renforçant les unes les autres. Ils sont souvent confondus avec les Nouristanis dont ils sont très proches.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • Amalkhan
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.

Bienvenue

Voici un blog qui vous présente une certaines quantité d'information sur des sujets très divers. Utilisez la colonne ci-contre pour accéder aux thèmes et articles qui vous intéressent.

Attention

Ce blog est en pleine refonte, certains articles et certaines catégories vont disparaître et d'autres vont apparaître, d'autres encore vont être modifiés dans les mois à venir.