Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 07:50

C’est un peuple à part qui a longtemps vécu replié dans les montagnes du centre et qui reste très à part dans le pays bien qu’ils aient adopté la langue persane au plus tard au XVIe siècle, qu’ils parlent avec un accent particulier et avec un vocabulaire un peu particulier, comprenant des mots d’origine mongole en raison de leurs origines.

Les Hazaras semblent être originaires des régions orientales de l’Altaï et seraient arrivés à la suite des mongols dans cette région vers les XIIIe ou XIVe siècles. Ils étaient surement nomades à l’origine mais se sont vite sédentarisés. Leur visage est resté mongol ce qui permet d’infirmer l’hypothèse suggérée par leur nom (hazar en persan signifie mille, et certains y voyaient la trace d’une organisation militaire, l’unité d’un millier de soldats) qui en fait les descendant de soldats mongols. En effet, ils se seraient métissés avec des femmes locales si cela avait été le cas, ce qui ne semble pas avoir eu lieu.

Mais en plus de leurs caractéristiques physiques qui les mettent à part, les Hazaras sont également le seul peuple important à être chiite duodécimain1 dans le pays, probablement un héritage de leurs origines mongoles. C’était une religion répandue dans les rangs des soldats mongols stationnés en Afghanistan au XIVe siècle.

Le Hazaradjat est resté indépendant de fait jusqu’à la campagne militaire lancée par le roi Abdul Rahman, entre 1891 et1893, bien que leurs pâturages soient utilisés depuis des siècles par les nomades pachtouns. Certains ont alors fui vers l’Iran, qui partageait leur religion, ou vers Quetta au Pakistan.  Depuis leur intégration au royaume afghan ils ont aussi quitté leurs hauts plateaux centraux, où ils sont très largement agriculteurs, vivant difficilement dans les fonds de vallée de blé et de patates, et d’élevage. Ayant très longtemps vécu en semi autarcie, ils ont également développé un artisanat très varié répondant à la plupart de leurs besoins. Ils ont gagné en grand nombre les villes autour de leur territoire. Ils étaient nombreux à Kaboul, jusqu’à la guerre contre les soviétiques. Ils y occupaient des quartiers entiers, s’occupant du commerce au détail et de tous les travaux les plus humbles, mal considérés par les autres ethnies. Ils étaient également nombreux à Ghazni, au sud, Sar-e Pol et Mazar-e Charif au nord, où ils furent massacrés par les talibans. Mais leur capitale reste au cœur de leur région d’habitation, il s’agit de la ville de Bamyan, où les Bouddhas géants étaient à la fois un symbole de leur résistance et une cache d’armes dans les grottes qui se situées derrières ces immenses statues.



1 Le chiisme duodécimain est une branche minoritaire de l’Islam, qui reconnait les douze premiers imams, descendants du prophète Mahomet par son gendre Ali comme chefs de la communauté islamique à la place des califes installés à Damas puis Bagdad.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • Amalkhan
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.

Bienvenue

Voici un blog qui vous présente une certaines quantité d'information sur des sujets très divers. Utilisez la colonne ci-contre pour accéder aux thèmes et articles qui vous intéressent.

Attention

Ce blog est en pleine refonte, certains articles et certaines catégories vont disparaître et d'autres vont apparaître, d'autres encore vont être modifiés dans les mois à venir.