Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 15:41

Ce n'est que sous le règne de Mithridate II, vers 120 av n.è que les Parthes purent vaincre les Sakas, une partie se réfugiant alors certainement vers la basse vallée de l’Indus. Le roi les installa dans les anciennes provinces d'Arachosie et de Drangiane (où ils étaient déjà présents) qui prirent alors le nom de leurs nouveaux habitants, la Sakastana, aujourd’hui appelé Séistan ou Sistan. Là, ils vécurent quelques années sous la domination directe des Parthes avant de fonder leur propre royaume.

A la mort de Mithridate II, une guerre civile divise les Parthes et les Sakas en profitent pour regagner leur indépendance sous la domination d’un prince au nom parthe. Il s’agit donc très probablement au départ d’une union personnelle entre un Parthe et le peuple saka. Vononès, le parthe, frappe des monnaies à partir d’environ 80 av n.è et associe à son nom celui d’une « frère du roi » au nom saka. Il prend le même titre que Mithridate II, s’empare d’Alexandrie d’Arachosie vers 78 av n.è et a peut-être régné sur une partie importante de l’empire parthe et probablement une partie du Gandhara si l’on en croit les découvertes monétaires faites dans cette région.

A Vononès, mort à une date inconnue, succède le Saka Spalirisès. Leurs deux règnes durent probablement une dizaine d’années. Spalirisès, avant de disparaître au cours de la reconquête parthe de son territoire par les armées de Sinatrocès ou de Phraatès III, avait associé Azès au pouvoir. Celui-ci était probablement son fils, et il s’agit probablement de ce même Azès qui fut le fondateur du royaume indo-saka de Taxila où il se serait réfugié avec une partie de son peuple, une douzaine d’année plus tard.

Durant toute la période où les Sakas dirigèrent ces territoires, soit durant les désordres parthes soit en tant que royaume indépendant, ils utilisèrent la langue grecque et leurs monnaies étaient interchangeables avec celles de grecs, ce qui montre l’influence de cette culture sur les élites sakas. Ce royaume n’exista donc probablement qu’une dizaine d’années, mais les Sakas étaient un peuple si puissant que malgré la destruction de leur royaume les Parthes allaient devoir redonner une grande liberté à ces régions qui désormais portaient leur nom, preuve de leur bonne implantation dans la région.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • Amalkhan
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.

Bienvenue

Voici un blog qui vous présente une certaines quantité d'information sur des sujets très divers. Utilisez la colonne ci-contre pour accéder aux thèmes et articles qui vous intéressent.

Attention

Ce blog est en pleine refonte, certains articles et certaines catégories vont disparaître et d'autres vont apparaître, d'autres encore vont être modifiés dans les mois à venir.