Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 07:09

La question de la capitale

Il n’existe pas d’information capable de préciser si les Kouchans eurent véritablement une capitale. Dans les textes occidentaux comme pour les chinois, la ville de Bactres semble jouer un rôle important, confirmé par l’archéologie, mais les villes de Begram/Kapisi, Peshawar et Mathura en Inde semblent également être très importantes pour la dynastie. Chacune de ces villes devait au moins être une capitale régionale.

Bactres est cependant la ville la plus souvent citée par les occidentaux ou les chinois comme capitale de l’empire kouchan mais cela peut venir de la renommée de cette ville depuis l’empire achéménide.

Les frontières de l’empire kouchan

Il est difficile de préciser quelle fut l’extension du royaume kouchan sous chaque roi. Il semble que sous les Grands Kouchans, à l’apogée du royaume, les frontières kouchanes ne dépassent largement les frontières de l’Afghanistan actuel mais ne comprenne pas véritablement l’Arachosie occidentale et le Séistan. On a des preuves de l’extension de l’empire à travers la quasi-totalité de la vallée du Gange. De même on a des traces d’installation sous Kanishka des Kouchans dans une partie du bassin du Tarim au Turkestan oriental.

Cependant dès le IIIe siècle les Kouchans ne contrôlent plus que le cœur de leur empire centré sur les deux centres du Gandhara et de la Bactriane.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • Amalkhan
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.

Bienvenue

Voici un blog qui vous présente une certaines quantité d'information sur des sujets très divers. Utilisez la colonne ci-contre pour accéder aux thèmes et articles qui vous intéressent.

Attention

Ce blog est en pleine refonte, certains articles et certaines catégories vont disparaître et d'autres vont apparaître, d'autres encore vont être modifiés dans les mois à venir.