Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 10:33

Alexandre traverse difficilement les montagnes, en passant semble-t-il par la passe de Khawak, après avoir remonté la vallée du Panjshir et arrive devant Drapsaka (peut-être la Kunduz actuelle) dont il s’empare sans combats. Il s’empara alors des deux grandes villes de Bactriane méridionale Aornos (dont la localisation est encore inconnue mais que certains voient à Kunduz, Drapsaka étant alors le nom de sa forteresse) et Bactres qui porte parfois le nom de la forteresse toute proche Zariaspa, alors que Bessos avait pris la fuite et s’était réfugié au Nord de l’Oxus, pratiquant par ailleurs la politique de la terre brulée. Un texte achéménide semble pourtant indiquer que Bessos, se porta avec des hommes jusqu’à la hauteur de Kholm, ville qui existait déjà sous ce nom mais que certains identifient à Aornos. Ce document cite également une localité que l’on pourrait appeler Asparasta. En effet l’historien Arrien nous dit que Bessos « ravage tout le pays au-dessous du Caucase pour arrêter, par le défaut de subsistance, le vainqueur dont il apprend la marche ».  Cependant cette manœuvre a les mêmes conséquences pour lui que pour Darius III, il est abandonné par ses troupes bactriennes. La région du sud de l’Oxus, dirigée par des hyparques, certainement les descendants de colons perses mais surtout de nombreux représentants de l’aristocratie locale, se rend très vite à Alexandre qui y laisse des troupes et un nouveau satrape, le perse Artabase. Alexandre y découvre les descendants des Branchides qui avaient été installés là et il les aurait tous fait tuer en souvenir de l’acte de leurs ancêtres.

Cependant la guerre n’est pas finie car les cavaliers sogdiens dirigés par Spitaménès et Oxyartès restent aux côtés de Bessos et celui-ci espère un renfort de cavaliers saces, alors qu’Alexandre est bloqué au sud de l’Oxus car il ne possède aucun moyen de traverser ce fleuve et que ses arrières sont mal assurés comme le montre le fait qu’il change de nouveau le satrape d’Arie, Arsaménès, trop peu fiable étant remplacé par Stasanor, et ses troupes fatiguées et lassées par la traversée de l’Hindou Kouch et des années de guerre.

Alexandre renvoie donc une partie de ses troupes puis se lance à la poursuite de Bessos en traversant le fleuve après avoir fait fabriquer des bouées avec les tentes de ses soldats. Bessos est à son tour trahi par Spitaménès qui le livre à son ennemi. Il est envoyé à Bactres puis à Ecbatane où il est mis à mort.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • Amalkhan
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.

Bienvenue

Voici un blog qui vous présente une certaines quantité d'information sur des sujets très divers. Utilisez la colonne ci-contre pour accéder aux thèmes et articles qui vous intéressent.

Attention

Ce blog est en pleine refonte, certains articles et certaines catégories vont disparaître et d'autres vont apparaître, d'autres encore vont être modifiés dans les mois à venir.