Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2009 3 03 /06 /juin /2009 23:10

A Belgrade, après 72 jours de raids aériens, Slobodan Milosevic accepte le plan de paix de l'ONU.

C'est la fin du dernier conflit a avoir agité les Balkans dans les années 90, après les terribles guerres contre les république séparatistes croates puis bosniaque, le président de la fédération de Yougoslavie avait lancé une dure représsion contre les albanais de la région séparatiste du kosovo, provoquant une réaction de l'OTAN sans accord de l'ONU.

Après de très durs bombardements, détruisant en particulier de nombreuses infrastructures essentielles de Serbie, le prsident yougoslave acceptait enfin de revenir à la table des négociations (et on a vu par la suite que ce plan de paix, destiné à maintenir le Kosovo dans le giron serbe ne fut pas respecté).

Par cet acte Milosevic esperait sans doute sauver sa peau mais ce fut le contraire, sans nouvelle guerre à mener et dans un pays dévasté il perdit le soutien d'une partie de la population qui faisait corps derrière lui pour des raisons nationalistes et fut renversé par une "révolution" pacifique puis livré au tribunal international.

C'est donc la fin de la dernière guerre en Yougoslavie que l'on célèbre aujourd'hui, mais les problèmes de nationalité dans cette partie de l'Europe restent très présents.

Partager cet article

Repost 0
Published by Amalkhan - dans Ephéméride
commenter cet article

commentaires

Profil

  • Amalkhan
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.
  • Professeur d'histoire géographie passioné par l'Afghanistan et amoureux des lettres.

Bienvenue

Voici un blog qui vous présente une certaines quantité d'information sur des sujets très divers. Utilisez la colonne ci-contre pour accéder aux thèmes et articles qui vous intéressent.

Attention

Ce blog est en pleine refonte, certains articles et certaines catégories vont disparaître et d'autres vont apparaître, d'autres encore vont être modifiés dans les mois à venir.